L'Accompagnement individuel par la CNV

La CNV permet de développer une reliance à la vie en soi et en l’autre dans la bienveillance, en étant libéré des jugements, exigences et refus de responsabilité.
Elle nous libère de la vision binaire du « bien et du mal » en permettant d’identifier avec beaucoup de clarté et d’acuité les « nécessités vitales au service de la Vie » qui sous-tendent les comportements.
Elle focalise son attention sur le vivant et sur ce qui peut nous rendre la vie plus belle.
Elle nous redonne le pouvoir de notre liberté de choix.

Dans l’accompagnement individuel en CNV, le praticien accompagne non seulement chaque individu mais prend soin de la relation pour aller plus loin que les stratégies individuelles visant à obtenir un résultat à un moment précis.

Le Praticien en accompagnement individuel par la CNV est à la fois :
un être empathique, ce qui permet à l’accompagné de faire l’expérience d’un accueil profondément bienveillant et de se sentir rejoint dans ce qu’il vit.
un être humain partageant son authenticité au service de l’accompagné, ce qui permet à l’accompagné de vivre pleinement la relation dans la dimension du partage du vivant de chacun.
un pédagogue, capable de transmettre des moyens de communiquer différemment, et de redonner à la personne accompagnée la capacité d’être auteur/acteur du changement dont il sera responsable. Il apprend à partir de son humanité à gérer et transformer les situations émotionnelles bloquées en situations d’ouverture, leur redonnant leur liberté de choix dans la manière de vivre leur vie.
Avec l’accompagnement du Praticien, 
la personne accompagnée développe également des capacités :
• à vivre la bienveillance concrètement
• à clarifier ses besoins, à accueillir à partir d’un lieu de paix intérieure ses peurs, blocages, souffrances
• à nommer ses attentes
• à reprendre « responsabilité et pouvoir » sur sa vie
• à se libérer des blessures du passé
• à focaliser son attention sur « ce qui rend la vie plus belle » plutôt que sur  « qui a tort et qui a raison »
La spécificité dans l’accompagnement individuel avec la CNV
réside dans le fait que :
L’accompagnant a intégré le changement de niveau de conscience et de vision de la vie proposée par la CNV ; cela permet de libérer avec efficacité les comportements et systèmes de croyance, sources des souffrances de la personne accompagnée.
• Pour rester le plus possible en lien avec le vivant dans l’instant présent, il utilise de façon appropriée l’Empathie, l’Expression Authentique, les Différenciations-Clefs et les Jeux de Rôles selon l’approche spécifique de la CNV.
L’empathie en CNV est non seulement centrée sur les sentiments mais également sur les besoins (valeurs, aspirations), avec une attention particulière portée à différencier les besoins des stratégies.
L’expression Authentique en CNV est l’espace de vulnérabilisation de l’accompagnant, dans lequel il peut exprimer à la personne accompagnée comment il se sent après l’avoir entendue, en termes de sentiments et de besoins.
Les Jeux de Rôle en CNV : le jeu de rôle en CNV diffère des autres approches par la précision de sa structure, qui est clairement modélisée, même si elle demeure fluide et adaptable dans son utilisation. Le modèle du jeu de rôle en CNV est un puissant outil de transformation personnelle, de reconnexion à soi ou à autrui et de guérison des blessures du passé. Dans le jeu de rôle en CNV, l’accompagnant porte son attention à la vie en l’autre et en lui depuis un espace de conscience sans jugement, interprétation ou exigence. Il est un traducteur en temps réel du monde intérieur souffrant de l’accompagné et de celui de la personne dont il joue le rôle. C’est cette traduction en termes de sentiments et de besoins qui va permettre de rétablir la relation entre les deux parties impliquées, et de permettre une guérison relationnelle durable.
L’accompagnant reste autant à l'écoute de son propre ressenti, que du ressenti de l'accompagné et il ne prétend pas savoir ce qui est bon ou juste pour la personne accompagnée, il « reste avec ce qui est » et développe une capacité de confiance inconditionnelle dans la possibilité de transformation de la Vie, en le vivant plus qu’en y croyant.
• L’accompagnant centre l'attention et la conscience au niveau de ce qui est le plus vivant (les besoins ou nécessités vitales, valeurs, aspirations). C’est en étant relié à lui-même et à l'autre dans cette qualité de conscience que l'apaisement, la transformation et la possibilité de changements de comportement peuvent émerger. En effet, la personne accompagnée a la possibilité de contacter ses ressources et trouver des stratégies en cohérence avec les divers besoins mis en lumière.
• Lors de souffrances liées à des systèmes de croyances qui nous coupent de notre état naturel d’être organique vivant, l’accompagnant sait utiliser et proposer un autre regard sur les situations conflictuelles intérieures et extérieures, en permettant une éducation à la NonViolence dans nos conflits intérieurs et extérieurs.
• De manière générale, l’accompagnant est en écoute et en relation avec l’autre depuis et vers l’espace de conscience qu’il sait être le plus en lien et au service de la vie.
• Le processus CNV appliqué à l’accompagnement individuel apporte un positionnement intérieur qui permet une libération des tensions et stress liés aux conflits ou aux coupures avec la vie en soi. La clarté du processus CNV appliquée aux souffrances liées aux relations à soi ou aux autres, permet une libération et un apaisement significatif de la personne accompagnée, ce qui lui permet de récupérer toute son énergie pour évoluer vers ce qui lui tient à cœur.

Cela demande à l’accompagnant d’avoir la capacité et volonté de cheminer vers soi et rencontrer ses propres blessures, pour avoir la clarté de ce qui est en jeu dans la relation avec l’accompagné : un Accompagnant ne peut accueillir et accompagner l’autre que jusqu’où il s'est rencontré lui-même.